L'image en suspens

plume et encre noire sur papier
21 x 29cm
2015


J’ai voulu que cette bande dessinée se regarde comme un tout, les 5 planches sont présentées en même temps, à lire les unes après les autres.

La lumière de ces 5 planches de bande dessinée est issue d’une seule source lumineuse située au milieu de l’histoire. Dans cette case a lieu le moment de l’insolation du papier photographique. A ce moment ce passe un phénomène qui semble dématérialiser la lumière. Le papier photographique sensible à la lumière et vierge toute insolation reçoit la lumière d’une image pendant un temps choisis. Le papier est alors impressionné, les photons projetés ont formés des atomes d’argent sur les zones éclairées. L’image est donc physiquement présente, bien qu’elle ne soit pas encore visible. C’est un moment curieux durant lequel la lumière est la source d’une image invisible. Quand l’image se fait attendre.

C’est cet état de la lumière que j’ai voulu transmettre en mettant en lumière l’histoire de la réalisation d’une image, sans en montrer la révélation. C'est l'expérience de l'étirement du moment de la révélation qui se présente ici.

Ayant toujours travaillé les dessins en noir et blanc en effet de clair-obscur, j’ai trouvé que cette technique et celle de la révélation photographique se répondaient. Les effets de lumières et d’ombres du tracé, le visible et l’invisible de la révélation.